Home / Accueil

Oil paintings / Peintures à l'huile

Dante

 Contact

Annick Gaillard

peintures

CV


Née á Grenoble France

Artiste peintre :
Professeur d’histoire au Lycée Français Charles de Gaulle de Londres, se tourne vers la peinture, une passion depuis l’enfance, en 1994 suite au décès de son père, grand résistant

Education :
Etudes supérieures á l’Université de Grenoble. Licence d’histoire-géographie

Formation artistique :
1994-1997: Apprentissage dans les ateliers de Jeanne Marie Allen et de Jean Yves Guionet à Paris

Expositions personnelles :

1997 :
Octobre : Portes Ouvertes des Ateliers de la Bastille – Paris 11ème – "
Paysages"

1998 :
Juin : Atelier ATEXFO – Jean Yves Guionet – Paris - 11ème – "
Paysages et Portraits"
Aout : invitée à la Brasserie du Soleil – Moscou – Russie – "
Hommage aux Maitres Français Manet et Bonnard "

1999 :
Avril-Mai : The Castle – Londres – GB – "
The Happy Trees"
Juin: Marché de la Création – Paris - 10ème – “
Paysages et Portraits

2000 :
Avril : The Nehru Centre – Londres – GB – "
Picasso and The Happy Trees"
Mai : Waterstone’s – Piccadilly – Londres – GB – "
Great Painters"

2001 :
Mars : Woburn Gallery – Londres – GB – "
Dante’s Inferno "

2002:
Mars-Avril: Centre Culturel du Haut Commissariat à l'Inde: The Nehru Centre – Londres – GB - “
Dante’s Divine Comedy
Exposition des 126 portraits à l’huile illustrant les 3 sections du poème de Dante: Enfer, Purgatoire et Paradis- voir site www.dantepannick.com

2003 :
Avril-Mai : St James’s Church – Piccadilly – Londres – GB – "
Dante’s Paradiso"

2005 :
Mars : Mably – France – "
Portraits d’artistes"
Octobre : Centre Culturel de l'ambassade d'Italie: – Londres – GB – "
Wandering in Dante’s Inferno" suite à la parution d'une nouvelle traduction de l'Enfer avec une des toiles de l'artiste en couverture

2007:
Juin-Juillet: ESSEC – Paris –Défense – "
Mozart le Symphoniste " : 41 portraits du musicien, un pour chaque symphonie qu’il a composée

2008 :
Avril-Mai : Calder Bookshop – Londres – GB – "
Faces of Shakespeare "
Juin-Juillet: ESSEC – Paris – Défense – "
Beethoven le Symphoniste " 9 portraits du musicien, un pour chaque symphonie qu’il a composée

2009:
Juin-Juillet: ESSEC - Paris- Défense – "
Schubert le Symphoniste" 9 portraits du musicien, un pour chaque symphonie qu'il a composée
Septembre-Octobre: The Bookshop Theatre – Londres – GB – "
Opera Composers"

2010:
Décembre: Cathédrale de Senlis - "
Chopin et ses Proches"

2011:
Juin: Médiathèque de Chantilly – "
Franz Liszt et ses Proches"

2012 :
19 Mai-19 Juin : Espace Saint Pierre des Minimes á Compiègne : «
Autour de Dante : La Divine Comédie » : exposition des 126 toiles illustrant l’ensemble du poème

2013 :
Novembre : Fondation Cziffra á Senlis - «
Richard Wagner »

2015 :
Décembre : Centre Culturel de Chantilly -
« 48 Hommes qui ont aidé notre monde à devenir meilleur »


Expositions Collectives :
Octobre 2001 : ATEXFO Mairie du 11ème – Paris
Octobre 2002 : ATEXFO Mairie du 11ème – Paris
Octobre 2003 : ATEXFO Mairie du 11ème – Paris
Octobre 2004 : ATEXFO Mairie du 11ème – Paris
Octobre 2005 : ATEXFO Mairie du 11ème – Paris
Octobre 2009: ATEXFO Centre d'Animation des Amandiers – Paris - 19ème
Décembre 2010: ATEXFO Centre d'Animation des Amandiers – Paris - 19ème
Septembre 2014 : ATEXFO Viaduc des Arts – Paris – 12ème

Divers :
Une toile du projet Dante (
Minos-Canto 5 de L'Enfer) a été choisie pour la couverture d’une nouvelle traduction de Dante’s Inferno par Hesperus Press – Londres – GB en 2005

"
Faces of Shakespeare" est en partie au Lycée Français Charles De Gaulle à Londres

"
Beethoven Le Symphoniste" est aujourd'hui au Conservatoire de Musique de Compiègne

"
Mozart le Symphoniste" est aujourd'hui à Trinity College of Music à Greenwich GB

Une des toiles du projet Dante (
Béatrice – Canto 2 de L'Enfer) a été choisie pour la couverture d'une nouvelle traduction de Dante's Purgatorio par Oneworld Classics – Londres – GB en 2011 alors que Dante's Inferno était ré-édité par la même compagnie

«
Victor Hugo ses Proches et ses Contemporains » est exposé en permanence á l’Hopital de Créteil dans le Service du Professeur Gracies près de Paris


« 48 Hommes qui ont aidé notre monde à devenir meilleur » se trouve au Lycée Charles De Gaulle de Compiègne


Les 126 toiles
de La Divine Comédie de Dante sont aujourd'hui à l'Université de Picardie-Jules Verne à Amiens



Annick Gaillard écrit :


Pourquoi peindre "
La Divine Comédie" en l’an 2000 ? Botticelli, William Blake, Gustave Doré, Rodin et d’autres grands artistes y ont travaillé. Michel-Ange avait fait de l’œuvre son livre de chevet. Le poème de Dante conte un voyage intérieur : le poète confronte certains aspects de lui-même et du monde afin de trouver sa voie. Ce voyage est éternel pour tout être humain suffisamment courageux pour l’entreprendre.

J’ai « vu » le travail comme une série de portraits puisque malgré la description pittoresque de l’environnement, le poème décrit surtout des rencontres entre Dante et d’autres êtres – ce qui me semble-t-il est la meilleure façon d’apprendre quoique ce soit de vraie valeur. J’ai peint "
L'Enfer " en m’inspirant avec une immense humilité des visages des personnages sculptés ou peints par Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine. Intuitivement, j’ai senti que les âmes au "Paradis" devaient être celles d’artistes – musiciens, peintres et écrivains – puisque ce sont eux surtout qui ont donné au monde tant de beauté, d’inspiration et d’espoir au cours des siècles. J’ai lu l’observation de Van Gogh au même moment : « Je préfère peindre les yeux des hommes plutôt que les cathédrales parce qu’il y a dans les yeux des hommes quelque chose qui n’existe pas dans les cathédrales aussi majestueuses et importantes soient-elles ».

Il semble aussi qu’à notre époque l’Art sous ses différentes formes existe afin d’ouvrir l’esprit et le cœur des hommes au mystère et à la beauté d’une Réalité plus grande. Dante le dit mais en son temps, avec l’Inquisition et la menace d’excommunication toujours présentes, il se devait de choisir ses mots très soigneusement.

J’ai découvert "
La Divine Comédie" grâce à mon partenaire, l’écrivain anglais Painton Cowen et j’ai dédié ce travail à mon père Henri Gaillard, ancien résistant, à Michel-Ange et à Pablo Picasso, tous les quatre m’ayant humblement donné une immense inspiration. Le travail sur "La Divine Comédie" comprend 126 portraits à l’huile : il semble que ce soit la première fois en 700 ans que "La Divine Comédie" est illustrée ainsi.